05/12/2017

Provocations 8

Capture d’écran 2017-11-22 à 15.54.25.pngEchanges impertinents entre le rat et le crabe.

https://play.google.com/store/books/details/Pierre_Jenni_Provocations?id=Mm_nr5oM2HIC

Capture d’écran 2017-11-22 à 12.30.59.png


 

 

 

 

2 octobre 2007


Tu vois, c’est exactement comme je le disais. Au moins tu n’esquives pas et tu confirmes.
Il me semble que l’incohérence se manifeste de façon évidente lorsqu’un esprit prétend travailler sur lui-même. Eh oui, le pauvre sera condamné à tourner en rond puisque les outils qu’il utilise sont justement ceux qu’il essaie de transformer. Comment peux-tu penser que j’attends le messie. Le messie c’est moi. Encore faut-il être équipé pour le reconnaître. Je t’imagine en train de passer des heures assis à observer ton nombril et souffrir en silence des articulations avec le sentiment de faire la seule chose qui ait un sens. Et là, je ne t’envie plus mais je compatis sincèrement. Sois courageux, et lis ce livre avec, si ça t’est possible, un esprit ouvert et donc pas trop discriminatoire afin d’autoriser une brèche dans ton système. Au pire tu passeras un bon moment de distraction et va savoir… Des graines seront peut-être semées et germeront lorsque tu seras prêt. Mais je dois t’avouer que dans ton cas, j’ai peu d’espoir.
Bien sûr, Kaliyuga se manifeste dans l’esprit de chacun puisque l’un est le tout. Microcosme et macrocosme n'en sont que l’expression diversifiée d’une seule réalité. Ton innocence me touche, ta carapace se fissure et un petit être, naïf et perdu, pointe du nez. Voilà un bon début pour recommencer à neuf en faisant le vide. Mais là, je crois que je rêve. C’est bon de rêver, ça entretient le fragile équilibre entre espoir et désespoir et nous permet de poursuivre notre chemin.
Quant aux crédules, là encore tu sembles bien aveugle. Tout ton système fonctionne sur la crédulité. Tu crois en la réincarnation, au karma, aux maîtres etc. sans ces croyances, ton monde s’écroule. Et dire que lama Yeshe nous incitait à vérifier par nous-même. Il faudrait se tirer une balle pour aller voir de l’autre côté avec bien peu de garanties de réussite. Tu crois que certains ont fait le choix de se réincarner pour venir en aide à cette humanité souffrante et tu les appelles maîtres. Mais en fait tu n’en sais rien. Crois-tu vraiment que les autres mondes n’ont pas leur place dans le plan. Crois-tu vraiment que ceux qui ont parcouru le chemin jusqu’à la réalisation personnelle et ont quitté le cirque des réincarnations sont devenus des bons à rien ? Mais je sais que tu auras réponse à tout dans les écritures. C’est le propre des systèmes. Les incohérences sont justifiées par d’autres croyances et ainsi de suite. Tu es crédule et tu n’en deviens que plus chou à mes yeux las.
Ton maître du moment.


Tu es vraiment un cas d’école… Merci de me permettre de développer la compassion. Tu me donne encore plus d’énergie pour avancer sur le chemin, en cela oui, tu es mon Maître. L’esprit, c’est comme la pierre philosophale des maçons. Transformer le plomb en or. Alors évidement, pour l’esprit cartésien, c’est impossible. Mais en fait, la véritable nature de l’esprit est claire et tout connaissant. Cette nature est déjà là, alors en fait, il n’y a pas de transformation, juste passer le balai pour se débarrasser des scories qui masquent cette véritable nature. Et le balai se développe en reprenant le contrôle, dans un premier temps. Se débarrasser de la poussière perturbatrice en habituant l’esprit à d’autres schémas, plus proche de sa véritable nature.
Si je dois tourner en rond comme Lama Zopa ou Lama Yeshe, alors oui, je suis prêt à tourner en rond jusqu’à la fin des temps. Ne penses-tu pas que ces Etres sont la preuve que cela marche ? N’as-tu pas perçu à travers le brouillard de tes préconceptions l’exemple vivant de la justesse des enseignements ? Malheureusement, je crois que tu es passé à côté, et qu’ainsi tu continues à laisser ton esprit te mener par le bout du nez. Trop pathétique… Crois-tu également que si la pratique se résume à observer son nombril et à souffrir des articulations, je continuerais depuis bientôt 30 ans ? Je sais que je suis buté, mais y’a des limites ! Crois-moi ou non, mais j’ai eu à de nombreuses reprises confirmation expérimentale de l’enseignement en méditation. Et là, il n’est plus question de croyance. Mais bon, c'est comme les rêves, ça ne peut pas se raconter... Kaliyuga ne se manifeste pas dans l’esprit, comme une sorte d’entité extérieure qui envahirait l’esprit. Kaliyuga EST l’esprit halluciné. Le samsara n’est pas extérieur, le samsara EST l’esprit halluciné. Réalise la véritable nature de ton esprit, et Kaliyuga disparaît pour toi. Quant à ceux qui ont quitté le cycle des réincarnations, sans se soucier des autres, ils ont obtenu une réalisation extraordinaire, mais incomplète. Il reste encore une ignorance très subtile, obstacle à l’illumination complète. D’ailleurs, si on postule que rien n’existe indépendamment de son propre côté, comment ces êtres pourraient-ils avoir réalisé le but ultime alors qu’ils sont coupés des autres ?
Je prie pour qu’un jour tu puisses expérimenter le bliss extraordinaire provenant de certaines pratiques… Surtout que t’es doué, t’as tous les outils pour bien faire. Mais voilà, toujours cet orgueil démesuré. Enfin, chacun sa merde, moi c’est la paresse. Allez, je te souhaite une très bonne journée, malgré ta souffrance.


Mais si, mais si, je suis le messie


Alors bienvenu à la messe. Avec des "si" et des postulats ou des “en fait” comme tu en sembles friand, on construit tout un monde. Alors prépare-toi à travailler pour l’éternité parce que c’est pas demain la veille que l’humanité aura réalisé le but ultime. D’ailleurs c’est quoi le but ultime ? Quel terme pompeux. Grâce à dieu, “l’imperfection fait partie de la perfection de la création à laquelle elle donne le mouvement” (H.J.) Il y a donc encore du travail.
Décidément tu deviens de plus en plus mignon. Continue, ça me fait le plus grand bien.


Amusant de voir que, acculé dans les cordes, tes arguments deviennent faiblards… Tu m’avais habitué à mieux, Matthieu. Tu mets dans ma bouche (ou sous mes doigts…) des mots que je n’ai pas utilisés. Tu interprètes selon tes propres préconceptions. Où as-tu lu "but ultime"? Je parle de véritable nature de la réalité. Je ne parle pas d’humanité (c’est si réducteur… anthropomorphisme, quand tu nous tiens…) Je parle d’êtres sensibles. L’éternité, ce n’est qu’un concept lié au temps, lui-même lié à l’espace. Tout ceci n’existe qu’en fonction de notre expérience sensorielle, qui, comme tu le sais, est très limitée. Quant à la phrase bateau du papa, qui t’as marqué apparemment (faudrait voir à couper le cordon !), elle ne fonctionne que dans un plan de la réalité conventionnelle, perçue par les sens. Laisse donc une seconde ta foi dans la réalité sensorielle de côté, pour tenter de percevoir la partie cachée de l’iceberg, cette autre réalité indicible, expérimentée par des millions d’explorateurs de l’esprit. Il est tout de même étonnant que tu accordes plus de crédit à un pneumologue qui propose une théorie, sans doute intéressante, mais qui ne pourra pas t’aider à te sortir de ton merdier, qu’à la multitude de ces yogis qui rapportent tous la même expérience depuis des milliers d’années… Même les sourds et les aveugles pourraient voir et entendre la différence. Mais le Pierrot, tellement arque bouté sur ses certitudes négatives (la méditation ne sert à rien, le gourou est un imposteur, les écritures ne sont qu’un dogme, etc, etc.) ne voit pas le chemin ouvert sous ses yeux…
J’espère que je continue à te faire du bien, Damien !

Le voilà bien votre drame. A force de vous projeter dans une réalité indicible, pour reprendre tes termes, comme d’ailleurs "le but ultime" si tu prenais la peine de te relire, vous perdez pied et vous oubliez à quel point vous marchez dans la boue, comme tout le monde. Cette maladroite jonglerie entre réalité conventionnelle et indicible vous éloigne de votre humanité ou de votre sensorialité qui sont pourtant votre lot et vos outils comme à nous tous. En vous projetant dans un monde abstrait, vous perdez contact et vous passez à côté de votre vie. Je dis vous, mais je devrais dire tu, car je ne suis pas sûr que tes coreligionnaires partagent tes points de vue. La véritable nature de la réalité. Non mais tu t’entends ?
Heureusement que tu as bien appris ta leçon et que tu la re-débites comme un curé. À force tu vas finir par y croire, comme à tout le reste d’ailleurs mon cher ami crédule qui a la foi. Il me font bien marrer tes yogis qui se débattent comme ils peuvent avec leur humanité en tentant désespérément d’en sortir. Et en plus ils donnent des leçons à tous les ploucs qui te ressemblent. Ça leur donne une raison d’être et de passer le temps à faire quelque chose plutôt que rester assis toute la sainte journée.
Quant au bliss de la pratique, ton lama vous avait pourtant mis en garde devant les chimères provoquées par vos assises, mais ça tu l’as vite oublié, trop obnubilé par le feu d’artifice de ces réalisations para sensorielles et transcendantales. Je te les laisse et je m’applique à prendre mon pied dans les petites choses de la vie comme, par exemple, l’instant présent où je t’écris et le suivant qui est maintenant puisque je pars chercher Zoé à la gym.
À toute, biroute.

Écrire un commentaire